Eveil, sociaLISATION et éducation

« Il y a les chiens classiques et il y a le Bouvier bernois; ils sont différents. Le professeur Dr. Bernd Günter, connaisseur et amoureux de la race décrit le Bouvier bernois ainsi: «Un Bouvier bernois aboie plus fort, manifeste sa joie plus ardemment, déprime plus profondément, fait la tête plus puissamment, se rebelle plus énergiquement. Pour un Bouvier bernois le petit doigt ne suffi t pas; il lui faut la main complète, non les deux mains, l’homme en entier». On ne peut pas décrire cette race de façon plus pertinente. »

Introduction

L’excellent caractère du Bouvier bernois ne peut que se développer s’il est encouragé. L’éleveur est responsable en premier de faire en sorte que les chiots forgent leur caractère de manière optimale. Avec la prise en charge du chiot, le nouveau propriétaire prend la responsabilité du développement de cette mignonne boule de poils en un compagnon bien élevé.

 Les heures de socialisation et les cours de classe de jeu pour chiots apportent un soutien précieux. Malgré sa bonté et ses capacités d’adaptation, on oublie malheureusement trop souvent que le Bouvier bernois a besoin d’un maître et d’une occupation judicieuse, et ce pas uniquement en tant que chiot ou jeune chien mais pour toute sa vie.

Source http://www.cynofrc.ch/CYNO/2011/03_2011/race/Revue-03-2011-race.pdf

L’éducation

UNE MAIN DE FER DANS UN GANT DE VELOURS

Le bouvier bernois reste longtemps adolescent tant sur le plan du caractère que sur celui de la construction. Il faut donc être attentif et patient durant toute cette période. 

L'éducation d'un bouvier bernois se fait tout en douceur, tout en restant ferme et dés le premier âge. Il ne faut jamais lever la main sur un bernois, ni hurler car c'est un chien d'une grande sensibilité qui ne veut qu'une seule chose : vous être agréable. C’est tout petit qu’il faut lui apprendre les règles de base de la maison où il va passer sa vie. Un chiot est un enfant et comme les enfants l’apprentissage passe par une bonne communication entre vous et lui.

Quelques explications pour comprendre pourquoi éveiller, sociabiliser et éduquer un Bouvier Bernois et comment.

1.       La Méthode éthologique

L’éthologie est une science, la méthode éthologique dite aussi Méthode naturelle positive est une pratique d’éducation.

·         + de convivialité

·         + de confiance

·         + de respect

·         + de décontraction

·         + de légèreté

 

- de force

- de violence

- de contrainte

 

2.       La pratique éthologique

C’est d’apprendre à observer et à mieux comprendre le fonctionnement de l’animal afin d’en tirer un enseignement qui améliorera notre propre comportement. Cela nous permettra de mieux communiquer avec lui.

L’expression « pratique éthologique » doit rimer avec plaisir et sécurité : plaisir pour le conducteur et plaisir pour l’animal; sécurité pour le conducteur et sécurité pour l’animal.

IL EST NECESSAIRE D’ETABLIR AVEC LUI UNE RELATION D’HARMONIE ET DE COMPREHENSION MUTUELLE, FONDEE SUR LA CONFIANCE ET LE RESPECT.

 

« CE QUI EST FAIT SOUS LA CONTRAINTE EST FAIT SANS COMPRENDRE»

Pour en savoir plus sur la méthode éthologique voir le PDF ICI

1.

Les jeux des chiots et de leurs mères sont déterminants pour la bonne qualité de la socialisation

La socialisation est un processus de maturation.

-          Qui débute dès que le développement sensori-moteur est achevé (+/- 3ème semaine)

-          Vers la 12ème semaine, les principaux codes de son espèce sont acquis

-          La socialisation va se poursuivre... 2 mois, 6 mois

 

Cette lenteur de développement est positive : elle induit une plus grande souplesse de comportement = il peut faire face à des modifications de son environnement

      Développement comportemental du chiot

L’éleveur est responsable en premier de faire en sorte que les chiots forgent leur caractère de manière optimale

Avant la naissance : période prénatale

A la naissance : période néonatale

Puis 3 phases

                Phase de transition ou d’éveil de 15j à 1 mois

                Phase de socialisation entre 1 et 3 mois

                Phase juvénile de 3 mois à la puberté

Importance du choix de la mère  et de son bien être lors de l’achat d’un chiot.

 

 

Période néo-natale (du premier jour à 2 semaines)

Immaturité motrice et sensorielle : aveugles, sourds et SN non achevé

Ouverture des yeux entre 10 et 15 jours

Des chiots peu actifs

90% de sommeil paradoxal

Maturation du système nerveux du 15 au 25 jour : le chiot entend, bouge, joue, mordille…

 

Conséquence pour son développement

Respecter le sommeil du chiot : Facilite son développement nerveux

Notion de mise en place du filtre sensoriel : facilite sa croissance

L’éleveur doit stimuler les chiots :

 

 

Période de transition ou d’éveil (De 15 jours à 25 jours) apparition audition j21-j25

Disparition des réflexes primaires et développement moteur et sensoriel

Attachement à la mère conditionne l’équilibre émotionnel ultérieur

 Socle de la socialisation intra spécifique

Imprégnation = socialisation intra-spécifique

Premières interactions sociales se terminent par le début du sevrage alimentaire

 

 Période de socialisation (de 1 à 3-4 mois)

Le chiot devient autonome

Il se socialise à son espèce et apprend les moyens de communication

Période +++ importante

Il acquiert un potentiel d’adaptation aux changements d’environnement

Il acquiert les autocontrôles

Il se socialise à d’autres espèces

Période sensible ! Rôle ++ de l’environnement sur le comportement ultérieur

Doit commencer chez l’éleveur

Se termine chez l’acquéreur. Achat du chiot à partir de deux mois

 

Acquisition de l’autonomie

Capacités sensorielles comparables à l’adulte 7-8 semaines (fin de croissance des synapses)

Développement de la motricité : Le chiot court, saute, franchit des obstacles

Apparition du jeu

Développement du comportement exploratoire

Attirance pour la nouveauté

Mobilisation de tous les sens

Élimination de façon autonome

Disparition réflexe périnéal

Recherche lieux d’élimination extérieurs

Socialisation intra-spécifiques

Apprentissage de la hiérarchie, des codes sociaux et des répertoires de communication et des autocontrôles

 

Doit être entretenue chez l’éleveur ++++

3 semaines à 2 mois PHASE D’ATTRACTION Attraction pour tout ce qui est nouveau

A partir de 2 mois PHASE D’AVERSION Risque accru de réactions craintives vis-à-vis de tout ce qui est nouveau

Importance d’une stimulation sensorielle variée entre la 3e et la 8e semaine

Acquisition du seuil d’homéostasie

Adaptation des réponses en fonction du niveau des stimulations (visuelles, sonores,…)

Plus le chiot vivra des expériences variées, plus son seuil d’homéostasie sensorielle sera élevé. On peut comprendre aisément que le rôle de l’éleveur est primordial. Et ensuite le relai se fera par le maître.

 

Pour en savoir plus sur le développement comportemental du chiot cliquez sur le bouton ci-dessous

Le comportement canin : une grande complexité. Dépend :

·        La base génétique

·        L’impact de l’environnement

·        L’interaction génétique/environnement, le choix des parents surtout de la mère, l’éveil chez l’éleveur et la continuité de la socialisation et de l’éducation chez ses maîtres

·         L’action des éducateurs canins

 

L’action des éducateurs

·        Agir sur le facteur « environnement »

·        Exprimer le « potentiel génétique » de chaque chien

·        Impliquer les éleveurs dans l’enrichissement du milieu d’élevage

·        Impliquer les propriétaires dans l’éducation de leur chien

Ecole des chiots 

L'école du chiot est une méthode d'éducation douce et ludique permettant au chiot d'acquérir dès son plus jeune âge les bons réflexes et de renforcer très tôt sa complicité avec son maître, de devenir un chien bien dans sa peau et parfaitement intégré dans son environnement.

On apprend l'éducation de base (assis, marche au pied ....) et la sociabilisation (avec les gens, les chiens, les bruits divers, le détachement du maître....). Les moniteurs sont également présents pour vous aider à comprendre le comportement de votre chiot dans la vie de tous les jours.

A l'Ecole du Chiot, n'oubliez pas votre jouet et vos croquettes car la récompense est la base de l'apprentissage. Grâce à la méthode positive, vous ne vivrez plus l’éducation comme une corvée et votre boubounet ou boubounette comme une contrainte. Ce sera une formidable opportunité de construire une belle relation avec votre chiot  en tissant un lien de confiance. Vote chiot va adorer et vous aussi, il deviendra un adulte bien dans sa tête et bien dans ses patounes.

Il faut bien choisir votre école du chiot, la visiter, avoir un entretien avec les moniteurs, regarder un cours, s’assurer que la méthode d’apprentissage utilisée est la méthode éthologique positive

1.       Education chien adulte

Education toujours avec la méthode positive sans collier étrangleur.

Après l’école des chiots vous pouvez soit continuer l’éducation soit vous diriger vers une discipline canine sportive ou tout simplement de mettre en œuvre tout ce que vous aurez appris et votre chiot aussi pour faire de grandes promenades. Rappelez-vous que les apprentissages ne sont pas toujours acquis à vie et que des « piqûres de rappel » sont nécessaires, même si vous n’allez plus au club canin, continuez de façon positive à faire « travailler » votre chien, jouer avec lui, soyez présents pour lui, faites des balades  dans la nature mais également en ville. Que votre boubou voit du monde, d’autres chiens et d’autres humains.

 

SURTOUT ne le laissez pas passer des journées entières dans votre jardin, même si celui-ci est grand. Un jardin pour un chien n’est qu’un grand toilette, particulièrement si votre Boubou est le seul animal à la maison, tout en lui laissant vivre sa vie de chien (faire le fou dans le jardin, jouer avec des bâtons, renifler, manger des fruits au sol, faire son rôle de gardien etc….) Le tout est de trouver un bon dosage, de câlins, d’être près de vous au coin du feu, jouer, vivre sa vie de chien et faire des activités avec lui. 

LE CHIEN, c’est comme un violon, il faut avant tout savoir l’accorder, puis une fois accordé, savoir en jouer juste

Activités avec son Bouvier Bernois

____________________

Comme gardien de ferme, chien de garde, chien de fromager attelé à une charrette, parfois aussi comme chien de troupeau, l’authentique Bouvier bernois avait encore d’autres tâches importantes à remplir dans les champs. Aujourd’hui ces tâches lui font défaut, mais son âme authentique, elle, reste. Pour en faire un Bouvier bernois équilibré, il est important de lui offrir une compensation, grâce à laquelle il sera stimulé et pourra exprimer sa nature correctement. Des promenades quotidiennes de minimum une à deux heures réjouissent les hommes et apportent à leur compagnon à quatre pattes du divertissement et du mouvement. Mais seules, elles ne suffi sent pas. Même le Bouvier bernois de famille a besoin de nouveau défi s constant.

Des exercices d’obédience, du travail de piste, du rapport d’objets, du parcours d’obstacles, etc. peuvent facilement être inclus dans la vie de tous les jours et permettre au Bouvier bernois de rester en forme physiquement et mentalement tout en ayant du plaisir. Une telle stimulation peut révéler en lui des talents en tant que chien de sport ou de travail dans diverses disciplines.

 Les examens pour chiens d’accompagnement, de protection, de pistes, d’obédience ou de sport sont des disciplines qui lui correspondent.

 

 Les disciplines sportives qui nécessitent plus de rapidité, telles que l’agility ou pour lesquelles il est trop lourd (chien de catastrophe, chien d’avalanche), ne sont pas adaptées pour lui, même si les exceptions sont peu nombreuses.

Pour le Bouvier bernois, il n’y a rien de plus beau que de participer à une activité de son maître. Le Bouvier bernois ne remplit pas de tâche avec plus de fierté que celles qui rendent heureux son maître.

 

La santé d'un boubou sportif est importante pour en savoir plus cliquez ICI

 

Agility cliquez sur les photos pour les agrandir

Travail à l'eau

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Obédience et oberythmée

Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

Autres activités (attelage, randonnée, pistage, Bouvier à l'école avec enfant, Bouvier visiteur

C'est aussi comme cela un Bouvier Bernois

  Le Test de Caractère du Bouvier Bernois

Un bon Eleveur aura pris soin de faire passer ces tests à ses chiens reproducteurs pour garantir leur sociabilité et leur équilibre comportemental.

Le club de race « L’Association Française des Bouviers Suisses » a mis en place le « Test de Caractère » afin de vérifier les  principaux traits de caractère de ce magnifique tricolore qui doit en principe répondre à certains critères : Bien équilibré, attentif, vigilant et sans peur dans les circonstances de la vie de tous les jours, d’un bon naturel et fidèle envers sa famille, sur de lui et pacifique envers des étrangers, de tempérament moyen et docile. Il ne doit présenter ni faiblesse de caractère ni agressivité.

Ce test peut être passé dès l’âge de 15 mois.

C’est un test qui atteste que votre chien est bien dans sa tête et bien dans ses poils donc, bien équilibré. 

L’obtention de ce test est nécessaire à la cotation des géniteurs.

Pour en savoir plus 

http://le-bouvier-bernois.com/test-de-caractere-bouvier-bernois.html

http://www.tequibou.com/Friville/test.htm

http://www.isaana.com/expo.html#caractere

 

Le CSAU (Certificat de Sociabilité et d’Aptitude à l’Utilisation)

S’inscrire à un concours : 
Le chien doit être âgé de plus de 12 mois 
Les épreuves :

·         Présentation au juge (nom du chien, race, âge, conduit par nom du conducteur, club, régionale)

·         Sociabilité :

     Croiser un chien tenu en laisse (1 à 2 m entre les chiens)

·         Réaction au bruit (provoqué à plus de 5 m)

·         Attitude aux caresses et contact avec un étranger

Contrôle du tatouage ou du transpondeur

·         Exercices :  Voir  la planche «  les exercices CSAU »  ci-jointe.

Télécharger
csau en image.pdf
Document Adobe Acrobat 54.9 KB

LES PHOTOS APPARTIENNENT A L'ASSOCIATION BABYMUM. ELLES NE SONT PAS LIBRES DE DROIT

Il est interdit de les copier ou enregistrer sous ou de télécharger.

Un grand merci aux éleveurs qui nous ont offert leurs photos pour illustrer cet article 

 

Marjorie GARNOT : Elevage du royaume de Luna

http://duroyaumedeluna.chiens-de-france.com/bouvier-bernois.html

 

Sophie ARMATOL : l'Empreinte de Jais

www.bernois-bouledepoils.com

Sophie PELIKAN : Elevage des Maï Poulidas

http://www.elevage-des-mai-poulidas.fr/

Un grand merci aussi aux particuliers amoureux de boubous

Marion, Johanna, Stéphanie, Babette, Tif, Arielle, Anne

 

Copyright : Article fait par Claudine BERGER : Educateur Canin et monitrice d’obéissance, conductrice d’un Bouvier Bernois en concours d’obéissance