Le Bouvier Bernois


Description de la race Bouvier Bernois

Magnifique chien aux allures de nounours, le Bouvier Bernois est un compagnon merveilleux pour toute la famille. Calme, jamais agressif sans raison, très attaché à ses maîtres, il séduit autant par sa beauté que par sa gentillesse.

Le Bouvier Bernois ou Bouvier de Berne, Dürrbächler,  Bernese Mountain Dog, fait parti des Bouviers Suisses, son nom provient du nom allemand Berner Sennenhund, signifiant « chien alpin de vacher de Berne ».

 

 

Petite boule de poils

 

Deviendra grand

A l’âge adulte votre boule de poils fera

 

Taille : 64 à 70 cm pour le mâle et 58 à 66 cm pour la femelle
Poids : 50 à 60 kg pour le mâle et 40 à 45 kg pour la femelle

 

 

 Calme, affectueux, très gourmand et fidèle à ses maîtres. Cette race a en effet grand besoin de contact humain, il est même surnommé par certains « pot de colle », en raison de son grand attachement à ses maîtres. Sa nature de gardien fait en sorte qu'il fera preuve de méfiance à l'arrivée d'un nouveau venu. Cette méfiance se dissipera dès qu'il aura eu le temps d'évaluer le « prédateur ». Dès lors, il deviendra très agréable avec ce tout nouveau venu.

 

Même s'il n’est pas un chien de garde au sens populaire du terme (attaque), ses origines de gardien de ferme refont surface en présence de toutes activités suspectes. Il saura avertir ses maîtres et dissuader tout intrus par ses aboiements. La plupart du temps, le bouvier n'aboie que s'il entend du bruit, mais lorsqu'il le fait, c'est avec beaucoup de conviction.

 

Tranquille et peu sportif, il nécessite tout de même de longues promenades. D’un naturel peu fuyard, il ne s’écartera jamais hors de portée de vue de ses maîtres ; il reste néanmoins d’un naturel très curieux.

C’est un tendre qui a besoin de présence et aime vivre entouré des siens. Docile et sociable, il veut participer à toutes vos activités et vous suivre partout.

Ses origines :

Appartenant à la famille des bouviers suisses, son nom provient du nom allemand Berner Sennenhund, signifiant « chien alpin de vacher de Berne ».

En 1899 : création de l’« association la Berna », regroupant les éleveurs de chiens de race. Celle-ci présentera en 1902les chiens de Dürrbach lors d'une exposition.

En 1907: création du club suisse de Dürrbachler pour promouvoir l'élevage des bouviers bernois (c'est pourquoi les bouviers bernois ont été appelés les dürrbach jusqu'en 1913).

Longtemps appelé « cheval du pauvre », surnom dû à sa tâche consistant à emmener les bidons de lait sur une charrette, certaines associations en ont fait un chien guide d'aveugle et il est également utilisé en Suisse comme chien de recherche pour retrouver les skieurs enfouis sous la neige. À l’heure actuelle son principal rôle est d’être un excellent chien de compagnie.

La rumeur veut que le bouvier fût croisé en 1949 avec unTerre-Neuve pour adoucir son caractère.

Problème de santé

Le bouvier Bernois peut développer plusieurs maladies

  • La dysplasie
  • Le Hot spot
  • Dilatation ou torsion de l’estomac
  • des maladies histiocytaires dont l'histiocytose maligne 

Activités avec un Bouvier Bernois

Sous son apparence de gros nounours tranquille le Bouviers Bernois peut être sportif, il peut aisément pratiquer des sports canins comme l’agility (pas avant 15 mois), l’obédience, le pistage, l’attelage et des randonnées.

Aujourd’hui, surtout dans leur pays, ils sont également utilisés comme chiens guide d’aveugle et comme chiens de la protection civile (pistage). C’est pour cette raison qu’ils ont été classés comme chiens d’utilité au lieu d’être regroupés avec les Bergers et autres Bouviers.

Il est également un excellent nageur et très bon maître nageur du reste, les Bouviers Bernois sont de plus en plus utilisés pour le sauvetage à l'eau.

 

Son calme et sa gentillesse en font un excellent chien visiteur

son éducation

L’éveil et la sociabilisation des chiots se font dès la naissance par la maman boubou puis par l’éleveur(euse) qui a un rôle très important, afin que le chiot soit bien dans sa tête et ses patounes. Puis se sera aux parents de bébé de continuer, en emmenant leur chiot dans une école des chiots puis en éducation ou sections sportives diverses

Le dressage doit être effectué à l'aide du renforcement positif car l'utilisation d'un étrangleur le fera fuir sous la pression, d'où sa réputation d'être têtu. Quelques cas de morsures ont même été relatés chez des bernois tentant de "sauver leur vie" tellement le dressage aura été sévère. Le bernois ne passera à l'action que si sa vie est en danger. Néanmoins son éducation se fera rapidement grâce à ses facultés d’adaptation et à son intelligence. Leurs cerveaux sont de vraies éponges d'apprentissage.

Pour en savoir plus sur l’éveil, la sociabilisation et l’éducation du boubou cliquez ICI 

 

Le bouvier bernois vu par Éric St-Pierre : Association Mira

« … C’est un animal majestueux et précieux. À l’intérieur comme à l’extérieur, il est sensible et noble. S’il vous arrive de croiser le regard d’un bouvier, vous comprendrez tout le sens de mon discours car il vous transpercera sans vous glacer, vous atteindra jusqu’à l’âme en vous donnant la certitude qu’il lit à l’intérieur de vous… »